Accueil » Actualités » Validation de la Politique nationale sur le changement climatique
Mountain head reforestation committee member Igens Ouilma (in pink) ascends a mountain trail to an overlook of Mt. Sejour Jean-Pierrre where MCC Desarmes has helped organize a reforestation project. MCC Desarmes staff Jean-Veny Normil (in white) and Francklin Paulisme (black and white stripes) walk with Igens. Since 2009, MCC Desarmes reforestation staff have been working with a mountain head reforestation committee to reforest a mountain top area covering roughly (10.9 hectares) of land. Over the last four years the committee has planted 150,000 trees some of which help replenish nitrogen in the soil and others to produce fruit. Grasses beneficial to making mats and baskets were also planted. Approximately 80 landowners in the coverage area agreed they would never burn or cut down the grass and trees planted. (MCC Photo/Silas Crews).

Validation de la Politique nationale sur le changement climatique

Vendredi, le Ministère de l’environnement, en collaboration avec l’Union européenne et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a organisé un atelier sur l’échange et la validation de la politique nationale sur le changement climatique.

«Fournir au pays une politique nationale capable de servir de guide aux décideurs est l’objectif principal», a expliqué le ministre démissionnaire de Simon Dieuseul Desras

Le document «De la montagne à la mer» tient compte des problèmes de vulnérabilité, de résilience et de déboisement auxquels fait face le pays, qui ne représente actuellement que 2% de la couverture végétale, a indiqué le ministre Desras, qui a souligné que le secteur de l’eau demeurait le plus inquiétant.

Le changement climatique est un défi environnemental et socioéconomique sans précédent. Sur la base de tous ces résultats, des solutions ont été proposées à travers ce document qui a fait l’objet de discussions dans cet atelier.

Haïti a été classée 3e parmi les 10 pays les plus touchés par les événements météorologiques extrêmes, Haïti a besoin d’une politique nationale sur le changement climatique, une étape importante dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris (COP 21) et un changement de paradigme dans sa façon de gouverner.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Protected by WP Anti Spam