Accueil » Actualités » Près de 200 milliards de Gourdes de dette

Près de 200 milliards de Gourdes de dette

Selon Jean Dorat André, directeur adjoint du Trésor du ministère de l’Économie et des Finances, la dette d’Haïti est proche de 200 milliards de Gourdes (197,8 milliards de décembre 2016), soit près de 39% du produit intérieur brut (PIB).

La dette de l’Etat à la Banque de la République d’Haïti (BRH) représente près de 90% de la dette intérieure (60 milliards en décembre 2016) et s’élève à 54 milliards de gourdes (septembre 2016)

Le Venezuela est la plus grande dette extérieure d’Haïti, estimée à 1,7 milliard de dollars (septembre 2016), soit près de 80% de la dette extérieure totale d’Haïti. Une dette vénézuélienne dont le montant mensuel (8 millions de dollars) est de plus en plus élevé en raison de la dévaluation des Gourdes. En septembre 2016, il a fallu 520 millions de Gourdes par mois pour payer le Venezuela, en mars 2017 il faut 552 millions de gourdes pour payer le même montant, soit 32 millions de Gourdes …

Face à cette baisse de la monnaie nationale, qui approche le seuil de 70 gourdes pour un dollar, Jean Baden Dubois, gouverneur de la BRH, a annoncé l’injection sur le marché des changes de 120 à 150 millions de dollars dans les six prochaines Mois, afin de réduire les tensions sur les marchés.

Il a souligné qu’il était clair que la BRH ne pouvait pas faire de miracles pour inverser cette tendance et que le gouvernement devrait gagner une bataille pour relancer la production nationale et la stabilité politique, ce qui permettra d’accroître les exportations et les investissements étrangers en Haïti.

Rappelons qu’un certain nombre de facteurs affectent l’économie haïtienne: Haïti importe environ 4 milliards de dollars par an et les exportations pour un milliard, soit 250 millions de dollars pour chaque milliard d’importations; La diminution de l’aide extérieure, qui a été ramenée à 345 millions de dollars en 2016, principalement en raison de la baisse des prix du pétrole qui a touché le programme PetroCaribe et pour des raisons politiques, Haïti étant dirigée pendant un an par un gouvernement de transition, la finance.

Le président Jovenel Moise et son gouvernement devront surmonter ces importants défis, entre autres: la fluctuation de la Gourde et les faibles revenus fiscaux (moins d’un milliard de dollars), ce qui entraînera des décisions difficiles et impopulaires, notamment sur l’augmentation des revenus et L’élargissement de l’assiette fiscale, qui semble inévitable.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Protected by WP Anti Spam